La colline aux coquelicots

21 janvier 2012 § 5 Commentaires

Tous les grands fan de la Japanimation en parlent, le dernier film des Studios Ghibli est sortie au cinéma le 11 Janvier de cette nouvelle année, et c’est Miyazaki le fils qui s’en occupe. Ce film est inspiré du manga shojo de Chizuru Takahashi (et scénarisé par Tetsurō Sayama) datant de 1980.

Alors bien sûr, je me devais de vous en toucher deux mots.

Et si nous commencions par une petite synopsis tout droit sortie de allociné ?

 

Umi est une jeune lycéenne qui vit dans une vieille bâtisse perchée au sommet d’une colline surplombant le port de Yokohama. Chaque matin, depuis que son père a disparu en mer, elle hisse face à la baie deux pavillons, comme un message lancé à l’horizon. Au lycée, quelqu’un a même écrit un article sur cet émouvant signal dans le journal du campus. C’est peut-être l’intrépide Shun, le séduisant jeune homme qu’Umi n’a pas manqué de remarquer…
Attirés l’un par l’autre, les deux jeunes gens vont partager de plus en plus d’activités, de la sauvegarde du vieux foyer jusqu’à la rédaction du journal. Pourtant, leur relation va prendre un tour inattendu avec la découverte d’un secret qui entoure leur naissance et semble les lier…
Dans un Japon des années 60, entre tradition et modernité, à l’aube d’une nouvelle ère, Umi et Shun vont se découvrir et partager une émouvante histoire d’amitié, d’amour et d’espoir.

Alors que dire sur ce film ?

Et bien j’ai voulu aller le voir de mes propres yeux, beaucoup me disaient que c’était un film magnifique, poétique, émouvant, d’autres me disaient que ca ne valait pas Miyazaki le père, que c’était sympathique à voir mais sans plus, et d’autres ont même été plus catégorique : Le Générique de fin était sympa. Le reste ? Désolé j’me suis endormis, sans intérêt et beaucoup trop long.

Ah…

Et bien je suis allé le voir !

Que dire ? On retrouve les magnifiques éléments du studio Ghibli, un graphisme toujours très bon, une bande son sublime qui marche toujours avec le thème du film et qui le met sans cesse en avant. Bref de ce coté là c’est du Ghibli, ca fonctionne toujours, et on aime retrouver cette ambiance si particulière qui est présente dans chacun des films. Y’a rien à redire.  Et même s’il s’inscrit dans une époque historique, on retrouve la fantaisie propre au studio dans l’œuvre.

 Je résumerai ce film par un mot : la nostalgie. Oui, ce film est une perle de   pureté, de nostalgie et de poésie. La magie de ce film se renferme dans ces détails, dans ces clins d’œil donné à une époque passé du Japon. Et comment nous occidentaux pouvons trouver cette magie, cette nostalgie, de cette époque passé alors que nous ne la connaissons pas ? C’est là où je veux en venir. Beaucoup critiquent ce film, mais très peu ont comprit son sens. Le film interpelle le spectateur à se rappeler. Et comment se rappeler d’un monde dont on ignore tout ?

Mais ce point n’est pas essentiel pour apprécier ce film, comme tous les autres, il contient un message qui suffit amplement, celui d’une jeunesse qui ne sait plus où aller, qui ne sait plus où espérer au lendemain d’une guerre qui les a arraché. Une jeunesse qui cherche à préserver le passé mais qui souhaite aussi se tourner vers l’avenir. Une jeunesse qui espère et qui rêve. Umi & Shun symbolisent ce message, ils le portent. Ainsi, en s’attachant à eux, le spectateur ne peut que s’attacher également à leurs causes.

Certes, le scénario peut en refroidir plus d’un. Une histoire d’amour qui semble impossible, c’est très peu pour certains. Mais comme je le disais plus haut, tout est dans les détails. L’histoire d’amour est là comme fil conducteur pour faire passer le message de Myazaki père et fils. On peut reprocher au film de trainer un moment en longueur, bien que je ne me sois pas ennuyé un seul instant. L’histoire cependant m’a touché, traité avec justesse et émotion.

Je donnerai ma note final : un 7 sur 10.

Certes ce n’est pas le meilleur du studio, mais il est loin d’être le pire. Goro Miyazaki nous donne un éclat de rêve couleur pastel ayant l’étrange emprunte de la nostalgie. De la qualité, et beaucoup de tendresse.

Publicités

Tagué :, ,

§ 5 réponses à La colline aux coquelicots

  • Ashelia dit :

    Je te rejoins sur la notion de nostalgie et de mémoire, aussi justement traitées à travers les décors et l’ambiance générale qu’à travers les sentiments des personnages et leur histoire propre.

    Goro Miyazaki aura reçu encore une fois son lot de critiques (pas facile d’être le fils de son père !), mais pour ma part je suis tombée sous le charme de cette Colline aux Coquelicots.

    Les personnages sont hauts en couleur et attachants, l’ambiance douce et apaisante malgré le dynamisme ambiant (la fameuse scène de rénovation du Quartier Latin est juste géniale)… les drapeaux, le restaurant, le quartier latin, le journal du lycée… ce film respire la bonne humeur.
    J’étais plus mitigée en cours de visionnage sur l’amour impossible qui se met en place, très prévisible du début à la fin et qui n’apporte pas tellement à l’histoire de la façon dont il est présenté. Les personnages restent cependant incroyablement attachant et le final touchant, donc ce n’est qu’une légère ombre au tableau~

    La musique est également une réussite, même si les thèmes chantés (notamment le magnifique ending Sayonara no Natsu) ressortent d’avantage que le reste qui manque un peu de caractère.

    Bref, un film que j’aurais du mal à comparer aux œuvres du père, s’inscrivant dans une optique différente, tant au niveau du contexte que des thèmes abordés. Mais un Ghibli plein de charme sans aucun doute.
    Pour ma part, je suis conquise.

    Le film m’a par ailleurs donné envie d’aller jeter un coup d’œil au manga.

  • Saizo dit :

    D’abord, je trouve que tu as fait une très jolie fiche, j’ai apprécié la lecture donc merci.^^

    Ensuite, je ne suis pas encore allée le voir donc je ne peux toujours pas donné mon avis dessus. Mais ta fiche m’a vraiment fait envie donc je vais me rattraper vite. x)

    Après, Le Château Ambulant et Le Voyage de Chihiro (j’ajoute aussi Mononome Hime) ont placé la barre très haute dans mon estime, donc j’en attends beaucoup de ce nouveau Miyazaki (même si c’est le fils) alors on verra bien !

    Par contre j’ai l’impression que niveau musique ça va encore être magnifique à écouter, j’ai hâte ! 🙂

  • Saizo dit :

    Mononoke*
    Désolée j’ai publié avant de voir la faute ! ^^ »

  • Faye dit :

    Un film que j’ai apprécié beaucoup. Toutefois, je lui reprocherais des personnages trop lisses, notamment comparé au manga dont le film est tiré. Dans le film, tous sont animés de bon sentiments, aucun personnage n’a de mauvais côtés et je trouve ça dommage, surtout que ce n’est pas le cas dans le manga, loin de là ! La romance également a été beaucoup simplifiée, dommage.
    Par contre, il y a certains bons côtés au film, et notamment l’idée du Quartier Latin, qui est vraiment un plus et une création originale du film.
    On passe un bon moment, avec des personnages attachants bien que simplifiés par rapport à l’oeuvre dont s’inspire le film. La musique est tout simplement sublime, un régal pour les oreilles !
    Pour ceux qui ont apprécié le film, je conseille vraiment l’achat et la lecture du manga paru chez Delcourt. Un moyen de redécouvrir l’histoire des deux héros de manière plus approfondie, pour peu que les graphismes ne soient pas une priorité car loin d’être moches, ils ont tout de même vieillis.

  • Bilboquet dit :

    Je crois que tu as bien cerné les caractéristiques de ce film. S’il faut reconnaître qu’il n’a plus grand-chose à voir avec le manga original, en revanche il faut souligner la qualité de la reconstitution du contexte, sans doute le pilier de ce film. C’est le meilleur long-métrage de Gorô Miyazaki, sans conteste.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La colline aux coquelicots à Manga-Fan.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :